L’approche en dix temps du Rolfing®

Traduction d’un texte publié par le Rolf Institute of Structural Integration (RISI)

L’intégration structurelle par le Rolfing se distingue par son approche en dix temps, une sorte de « recette » standard dont l’objectif est de systématiquement équilibrer et optimiser tant la structure (la forme) que la fonction (le mouvement) de tout le corps au fil des dix séances de Rolfing.

Chacune des séances vise la libération des tensions restrictives ou des nœuds d’une région précise du corps. À chaque séance, le praticien procède aussi en gardant une vision holistique du système entier de son client, soit un gage d’évolution du processus transformationnel dans le confort et l’harmonie.

L’approche en dix temps comporte trois phases distinctes :

Séances 1 à 3

Durant les séances 1 à 3, le rolfeur s’intéresse à l’« enveloppe » et cherche ainsi à détendre et à équilibrer les couches de tissus conjonctifs en surface.

La première séance est plus particulièrement consacrée à l’amélioration de la qualité de la respiration par la sollicitation des bras, de la cage thoracique et du diaphragme. Le rolfeur commence aussi à travailler l’ouverture en ciblant les cuisses, les aines, puis le cou et la colonne vertébrale.

La deuxième séance travaille la stabilité de la fondation corporelle par l’équilibrage des pieds et des muscles inférieurs de la jambe.

Durant la troisième séance, la « vue de profil » est normalement au programme parce qu’elle permet de comprendre la relation entre la tête, la ceinture scapulaire (niveau des épaules) et les hanches dans la position debout, sous l’effet de la gravité. Un travail corporel éclairé par cette nouvelle vision est ensuite amorcé.

Séances 4 à 7

Durant les séances 4 à 7, soit le « cœur » de l’approche, le rolfeur défriche le terrain depuis le bas du bassin jusque

sur la tête. À cette phase centrale, il s’intéresse aussi aux tissus profonds des jambes pour leur rôle de maintien.

La quatrième séance est le point de départ de cette exploration du corps qui débute de l’arche intérieure du pied en remontant vers la jambe, puis vers le bas du bassin.

La cinquième séance est le moment d’équilibrer les abdominaux en surface et en profondeur par rapport à la courbe du dos.

La sixième séance cherche à renforcer le soutien et la mobilisation des jambes, du bassin et de la région lombaire, tandis que le cou et la tête recevront toute l’attention lors de la septième séance.

Séances 8 à 10

L’intégration est à l’avant-plan des trois dernières séances. Pour le rolfeur, les séances 8 à 10 sont l’occasion d’amalgamer dans le corps les progrès déjà réalisés – et ceux qu’il reste à faire – d’une manière qui favorise la fluidité des mouvements et la coordination naturelle.

Durant les huitième et neuvième séances, le praticien détermine la meilleure voie pour réaliser cette intégration, la façon de procéder étant unique à chaque personne.

La dixième et dernière séance s’attarde aussi à l’intégration, mais elle sert par-dessus tout à inspirer un sentiment d’ordre et d’équilibre. Une fois l’approche en dix temps du Rolfing complétée, sa sagesse sera le moteur et la fondation d’un corps en santé pour les années à venir.